Qu’on me demande où et comment je me vois dans 10 ans, c’est pour moi la même chose que ce rêve dans lequel on se rend à l’école en pyjama et pantoufles. Un cauchemar. De ceux après lesquels tu te réveilles mal, vaguement honteux-se, qui t’entourent d’un brouillard qui ne se dissipe pas de toute la journée.

J’ai déjà tellement de mal à me sentir à ma place dans l’instant présent, tâche bien compliquée, alors me projeter, moi l’éternelle procrastinatrice, cela m’a toujours semblé peine perdue. (suite…)