Et voilà, nous attaquons la dernière ligne droite avant l’été. Difficile à appréhender, tant l’arrivée est loin. Alors on a repris des forces au paradis, le temps d’un long weekend, au milieu de ce paysage à couper le souffle qu’on adore, dans cette maison pleine d’amour, de voyages et de musique, où les amis anciens comme tout neufs ont l’impression de faire partie d’une même famille, au sein de laquelle on passerait sa vie à refaire le monde autour d’une table richement garnie et à siester dans des hamacs assez grands pour un minus et sa maman. Je ne vous donne pas l’adresse, sinon vous débarqueriez tous, bande de filous. (suite…)