Et voilà, 2016 se termine, et alors que je suis en train de créer une playlist 80ies pour le réveillon de ce soir (je vous préviens, arrêter le kitsch n’est PAS dans mes bonnes résolutions de 2017), m’envahit le mood nostalgie-retour-en-arrière-bilan classique de ce bout d’an.

2016 aura définitivement été l’année de l’apaisement. Et même si du point de vue de l’actualité on pourrait se penser en pleine fin du monde, je sais maintenant dans ma chair à quel point les fins sont aussi des renouveaux, même si la transition ne se fait pas du jour au lendemain. Du coup, ben, je garde l’espoir même pour le monde. Dingue. (suite…)