Billets doux...

Walking on sunshine

L’année dernière, j’ai perdu les belles lunettes de soleil de star du rock qui m’accompagnaient depuis la naissance du Minus. J’en ai été dégoûtée, désolée, en colère contre moi-même et ma tête de linotte. Et puis finalement, ce n’est pas grave, d’une part parce que ce n’était que des lunettes de soleil, même si elles ont coûté un bras, d’autre part parce qu’il est bon parfois de perdre des objets, pour nous rappeler qu’ils sont sans importance, et pour voir dans cette perte un signe. Cela m’a plu d’interpréter tous les signes de cette dernière année comme des symboles du changement, de la transition. J’en conviens, c’est assez simple. (suite…)

Plaisir d’écrire #0

Le premier numéro du magazine Flow m’avait donné envie de me lancer dans un #projet365 (s’engager à faire quelque chose chaque jour, et accessoirement le publier sur son blog ou les réseaux sociaux). Mais le contenu du projet ne venait pas, et, si j’avais quelques vagues idées en tête, je n’avais pas envie de forcer la décision, mais plutôt qu’elle s’impose à moi. Sinon j’étais sûre que je ne parviendrais pas à m’y tenir. Et c’est le troisième numéro du magazine (je ne remercie pas le deuxième !) qui a été le déclic.

(suite…)

One more step

Un alignement des astres (comprenant un accident de voiture, des séances de kiné et des vacances en famille, mais pas que), m’a fait avancer d’un pas de géant dans mon auto-analyse. Le fait que le choc initial se soit produit au moment de l’éclipse de soleil et de l’équinoxe de printemps (rien à voir avec un quelconque compositeur à synthé) a sans doute une importance, au moins symbolique, comme un cap de franchi, vers une période où les jours sont plus longs que les nuits. J’aime les symboles. (suite…)

Et on a aussi pris l’apéro.

Après une semaine de vacances sur la Costa Brava avec le Minus, sa Mamiekipik et son Papilu, puis une semaine tranquille, entre copines, boulot et rando en Ardèche (déjà bien entamée), je profite maintenant d’être seule à la maison pour utiliser toute l’énergie et tout le soleil accumulés pendant ces dix jours pour travailler ranger trier analyser écrire brainstormer créer lire recommencer cuisiner décorer reposer imaginer délirer rêver écouter regarder…

Quelques photos-souvenirs de ces 10 jours.  (suite…)

Vis ma vie de bénévole

Il y a quelques jours, je suis tombée (il n’y a pas de hasard, tout ça tout ça), sur cet article de Madmoizelle : « le bénévolat, générateur de bonheur« . Vous me connaissez, ça m’a bien sûr touchée en plein cœur, et bien que je ne sois pas prosélyte pour deux sous (oui oui, vous lisez bien, « pour deux sous », j’ai osé), si cet article peut inciter au moins une personne à se lancer dans l’aventure du bénévolat, je veux bien ajouter une couche aux mots de Madmoizelle en racontant mon expérience. (suite…)

Vieille conne

Hier, avec une amie, nous avons joué aux vieilles connes. 

Mais si, vous connaissez tous ce jeu, qui consiste à faire les comptes en se disant qu’on est trop cool parce qu’on a vécu des tas de trucs et qu’on ne regrette rien, et que plein de choses gé-niales nous attendent encore !

Alors, en exclu rien que pour vous, mes comptes de vieille conne : (suite…)

Fais ce que je fais

Je suis une fervente partisane de la pédagogie par l’exemple. « Sois le changement que tu veux voir dans le monde », tout ça. Cela me parle, me renvoie à tout un tas de belles pensées (que je partage avec Gandhi, donc, en toute modestie) autour de notre responsabilité d’êtres humains, du vivre en conscience et en lien avec le Monde, pensées que j’essaie de transformer en actes au quotidien. Et c’est aussi dans ce même esprit que, plutôt que de longs discours, ce sont des anecdotes de notre vie de tous les jours que je préfère partager avec vous, pour vous montrer comment on peut mettre en place, chez des gens comme tout le monde, des solutions (parfois) « alternatives ». (suite…)

Let’s play !

Résultat du petit jeu qui s’est déroulé sur la page facebook de NSI !

Rappel, il s’agissait de compléter la phrase suivante : « depuis que je suis maman / papa / mamie / papi / tonton / tata… »
Par exemple :
« depuis que je suis maman, RdC ne veut plus dire Rez de Chaussée mais Retour de Couches ».
« Depuis que je suis tonton, l’équitation ce n’est plus monter à cheval mais être un cheval ».

Les participations ont été nombreuses, vous avez eu des tas d’idées ! Ça sent vraiment le vécu. (suite…)