Archives par auteur: M-Aurele

Septembre

Septembre, c’est un mois que j’affectionne tout particulièrement. Je ne vous cache pas que, au départ, c’est parce que mon anniversaire tombe en plein dedans. Et moi j’aime quand on peut, de manière complètement décomplexée, célébrer sa propre arrivée dans le monde, et le nombre d’années lors desquelles il a pu apprécier notre existence. Et aussi quand on a des ami.e.s qui cuisinent des tartes au citron pour fêter ça. Cependant, depuis que j’approche des 40 ans (dans 15 ans, mais je préfère anticiper), je ne sais plus trop bien si on peut se contenter de célébrer, ou s’il est de bon ton de s’arrêter, de réfléchir sur soi-même et de montrer un peu de sagesse (je le fais quand même souvent, non ? je ne peux pas avoir une dispense ?). Je n’ai pour le moment pas tellement peur de vieillir, après tout, c’est assez inexorable, par contre, je me méfie des attentes que l’on pourrait avoir de moi en tant qu’adulte (que je remplace ma Swatch par une Rollex ?).  (suite…)

Out there

Bon, je sais que vous attendez cet article depuis longtemps, et il faut bien que je finisse par en parler, de ma love-life de trentenaire célibataire, avant d’avoir 40 ans. A défaut d’être croustillant, j’espère que ce sera rigolo.

(Toi qui as partagé mon lit un bout de mon chemin, et toi aussi, et toi, et toi là-bas… respire, je n’ai pas prévu d’entrer dans les détails ni de donner de noms.)

(suite…)

Madame Indestructible

Me pensant invincible, ces dernières semaines, j’ai foncé tête baissée dans des tas de trucs plus ou moins malins. L’histoire de ma vie. Bref. Tout n’a pas vraiment fonctionné comme prévu. Le retour de vacances, sensé renforcer mes élans d’énergie m’a finalement offert une belle leçon d’humilité.

Mur : 1 – Aurèle : 0. (suite…)

Spring break

Et voilà, nous attaquons la dernière ligne droite avant l’été. Difficile à appréhender, tant l’arrivée est loin. Alors on a repris des forces au paradis, le temps d’un long weekend, au milieu de ce paysage à couper le souffle qu’on adore, dans cette maison pleine d’amour, de voyages et de musique, où les amis anciens comme tout neufs ont l’impression de faire partie d’une même famille, au sein de laquelle on passerait sa vie à refaire le monde autour d’une table richement garnie et à siester dans des hamacs assez grands pour un minus et sa maman. Je ne vous donne pas l’adresse, sinon vous débarqueriez tous, bande de filous. (suite…)

The final countdown

Et voilà, 2016 se termine, et alors que je suis en train de créer une playlist 80ies pour le réveillon de ce soir (je vous préviens, arrêter le kitsch n’est PAS dans mes bonnes résolutions de 2017), m’envahit le mood nostalgie-retour-en-arrière-bilan classique de ce bout d’an.

2016 aura définitivement été l’année de l’apaisement. Et même si du point de vue de l’actualité on pourrait se penser en pleine fin du monde, je sais maintenant dans ma chair à quel point les fins sont aussi des renouveaux, même si la transition ne se fait pas du jour au lendemain. Du coup, ben, je garde l’espoir même pour le monde. Dingue. (suite…)