2019, année de l’œuf ? du neuf ? du bœuf ? (on s’en fout, non ?)

L’année dernière il s’est passé des tas de belles choses et pas tellement de mauvaises. Ouf.

J’ai été très, très sage. J’ai beaucoup travaillé. J’ai un bulletin parfait, le Père Noël était très, très content de moi.

Alors, en 2019, malgré quelques petites choses qu’on va laisser derrière, hein, genre les pannes de voiture et le tic de langage qui me fait dire « genre » à tout bout de champ (et plus je m’en rends compte et plus je le dis, un enfer !), je vais continuer sur ma lancée.

Ma lancée, c’est d’accueillir avec curiosité et gourmandise les tas de trucs que l’Univers se chargera bien de mettre sur mon chemin. Je lui fais confiance, à ce galopin. J’en aurai peut-être attiré certains (karma and co), je ne comprendrai probablement pas comment d’autres ont atterri là, hop, l’air de rien dans ma vie. L’essentiel c’est de tirer de chaque rencontre, de chaque événement, des enseignements (il parait que c’est ainsi que l’on bâtit la sagesse) (si je continue comme ça, le Père Noël, je ne vous raconte pas tout ce qu’il va…. ahem…). Parce que, après tout, peu importe comment et pourquoi ce qui nous arrive nous arrive, hasard total ou pas, miracle, message de Dieu / la Terre / ta mère (rayer la mention inutile), tout ce que l’on peut faire c’est le recevoir et agir, au moment présent, et décider dans quelle chaîne de causalité on l’inscrit. En gros, à nous de décider quel sens on donne à tout ce merdier, quoi. Essayez, vous verrez, c’est super pratique.

Tout signe, toute coïncidence est à prendre, à malaxer, à façonner jusqu’à l’obtention d’une histoire (jolie autant que possible, hein, faut pas déconner quand même) à laquelle on aura envie d’adhérer corps, cœur et âme. L’idée n’est pas de se mentir à soi-même ou de minimiser les obstacles, mais plutôt d’écrire le scénario de notre vie avec ce qu’on a sous la main, avec réalisme et pragmatisme. Et sincérité, surtout. La vraie, celle qui nous fait creuser profond en nous, voir au delà des apparences, peser nos mots et interagir avec bienveillance (envers nous-même, les autres, la Terre…).  Parfois on est environné d’abondance, parfois de sécheresse, qu’importe, la patience et la créativité viennent à bout de toutes les situations, ma confiance en elles est infinie (la plupart du temps, hein, comme vous l’aurez peut-être remarqué, j’ai mes moments de doute).

Alors voilà, en ce début 2019, je me sens super-puissante, super-motivée et super-joyeuse. J’espère réussir à rayonner et à disperser un peu de cette énergie autour de moi, on ne sait jamais, ça peut toujours servir.


Edit : OUI. JE SAIS. Tout ceci est de la psychologie positive de comptoir. Je vous rappelle que je suis une bobo-néo-rurale-écolo-pilier de bar. A quoi vous attendiez-vous ? Je ne vais tout de même pas vous souhaiter pour 2019 une psychanalyse à n’en plus finir, on n’est pas chez Woody Allen ici.

Commentaire (1)

  1. Pingback: Nidification en cours… merci de patienter… | No Sex Inside

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *