Encore

Encore

La politesse
Comme une plume
Caresse la peau et frissonne la nuque
Léger et tendre sur chaud et ferme
Vapeur de glace

La politesse
Comme une barbe brune de trois jours
Murmure les souffles et respire les mots
Métallique et doux abricot
Pêché de concision

La politesse
Comme une audace autorisée
Dit l’humide, dit le désert
Dans la forêt de cheveux mêlés
L’arbre se cabre

L’air frais du soir d’été
Assèche les parfums de soleil moite
Ça colle
Ça frôle
Ça tremble et ça frémit.
Encore.
S’il te plaît.

Vers-Pont-du-Gard, le 12 avril 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *