2018, année magique

(ouais, bon, ok, on commence par une mauvaise rime)

Le 1er janvier, sur les réseaux sociaux, j’ai voulu faire ma maline en invitant mes contacts à venir boire un café à la maison pour savoir tout ce que je leur souhaitais de bon pour cette nouvelle année. Ce matin, un ami QUI N’EST PAS SUR FACEBOOK (et ne savait donc rien de ce statut) s’est pointé par surprise afin de me présenter ses vœux. Truc.De.Fou. Je prends cela comme un présage de ce que sera 2018 : magique, télépathique, connectée par des vrais liens même pas virtuels. Cette perspective m’enchante, bien entendu.

En 2016 je prenais comme résolution de privilégier mes relations existantes avant de désespérément essayer d’en créer de nouvelles. J’ai réussi, la preuve, je me suis sevrée de tinder. On est dans la continuité là, non ? L’amitié est quelque chose que je voudrais soigner. Je me rends compte que j’ai tendance à me laisser porter par les autres, à compter sur les invitations plutôt que de les lancer. Ce n’est pas par indifférence, j’adore passer du temps en bonne compagnie. Je crois juste que mon côté solitaire fait que, n’ayant pas un BESOIN fondamental d’être très entourée, l’élan spontané d’aller vers les autres ne me vient pas souvent. Mais si ce n’est pas un besoin, c’est toujours un plaisir, une joie, et je regrette rarement de ne pas être restée chez moi avec un bouquin. (Surtout depuis que j’ai arrêté tinder.)

Tout ça pour dire à mes amis que je les aime, même quand je ne donne pas assez de nouvelles, que je suis là, même quand j’ai l’air d’être absente et que je pense souvent à eux, même lorsque l’on ne se voit pas. 

N’hésitez donc pas à passer sans prévenir, vous ne risquez plus de me trouver avec un rdv tinder dont je n’aurais pas réussi à me débarrasser. Au pire vous me surprendrez en pyjama. Aucun problème, arrêter de me couvrir de ridicule n’est pas dans mes résolutions 2018.

A bientôt ?

Commentaire (1)

  1. Rémy BECARD

    Belle et magique année Aurélie.
    Plein d’amitié, de rires et de tendresse.
    Rémy

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *