Bière de nuit

Bière de nuit

 

J’ai entendu la bière de nuit

A la première mesure j’ai fui

Le ciel était encore trop tôt

 

J’ai écouté la bière de nuit

Elle a chanté comme un appeau

De ma couardise j’ai ri

Cachant ma cheffe d’un chapeau

 

J’ai goûté à la bière de nuit

Etait-elle blonde ou bien ambrée ?

Elle était troublée, cela suffit

A la rendre moins amère

 

J’ai siroté la bière de nuit

Sans mandoline ni pipeau

Pas de musique, pas d’impair

Mouchées, les étoiles de papier ajouré

De cet instant domestiqué

Nous étions l’eau, nous étions l’air

 

J’ai infusé la bière de nuit

Moi je suis floue et toi tu luis.

 

Vers-Pont-Du-Gard, le 20/04/2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *