10 ans !

Fin d’année, heure des bilans, tout ça tout ça, et voilà que je me retourne sur ma vie (non non, je ne l’ai pas vu défiler) (non non je n’ai pas vieilli, j’ai toujours 25 ans). Et je me rends compte que… cela fait 10 ans que je blogue ! 10 ANS ! (oui oui, j’ai commencé super jeune)

J’essaie de me souvenir de tous mes blogs…. Récap.

Le premier, en 2004, je crois bien que je l’avais créé sur la plateforme 20six. Il était écrit sur fond noir, si je me souviens bien le design était minimaliste. Le titre m’est sorti de l’esprit, et le blog s’est sûrement désintégré maintenant. Je me rappelle tout de même d’un article qui avait eu du succès, où je racontais de manière sarcastique mes séances de natation, établissant une typologie fort originale des nageurs, en les comparant à des races (?) de poissons / crustacés / mammifères marins. Brillant. C’était déjà assez grisant de voir que les lecteurs revenaient régulièrement et commentaient. A l’époque il y avait moins de concurrence, c’était plus facile de sortir du lot, pour peu qu’on prenne la peine d’écrire autre chose que son journal intime façon skyblog. On formait déjà une petite communauté de 4 ou 5 blogueurs, je ne sais pas du tout pourquoi je l’ai arrêté. Sans doute pour laisser la place au suivant.

Puis, en 2005, alors que je montais à la capitale et que je me voyais déjà en haut de l’affiche, j’ai lancé mon premier blog de padawan scénariste, Parcours d’une apprentie scénariste (encore une fois avouez que je vous éblouis par mon audace et mon originalité) sur windows live spaces, plateforme aujourd’hui abandonnée. C’est là que j’ai rencontré tout un tas de gens qui sont devenus mes amis dans la vraie vie (IRL comme on dit), et même le père du Minus. *Pause regard attendri sur le passé* J’y racontais la reprise de mes études, en L1 Histoire du cinéma, et comment j’ai raté le concours de la Fémis (au deuxième tour, quand même). C’est grâce à lui que j’ai obtenu mon premier contrat de scénariste, en 2006, pour le seul et unique épisode de série de ma vie qui a été diffusé (et qui m’a encore rapporté 10 euros de droits de diff cette année, bon, ok, même pas de quoi couvrir le montant de ma cotisation à la SACD). J’y ai en tout cas reçu tout un tas d’encouragements à continuer dans cette voie, et ça a été un véritable booster.

Vers 2006 ou 2007, j’ai migré vers Haut et Fort, à la recherche de fonctionnalités techniques plus complètes, et je crois avoir réalisé ma toute première bannière (avec le chien de mes parents dessus) ! J’ai continué d’y raconter ma petite vie d’aspirante scénariste. Je ne me souviens pas du tout du nom du blog. Puis il y a eu Audimat(e) sur Canalblog.banniere audimate

Puis j’ai découvert wordpress, où j’ai déménagé en 2008 ou 2009. Me sentant alors jedi scénariste, j’ai eu besoin de repartir de zéro, avec un blog intitulé « Saison 3 ». L’âge d’or, en quelque sorte. C’est celui de mes blogs qui a eu le plus de lecteurs (pour le moment, je compte sur vous pour faire exploser les stats de celui-ci).

banniere saison 3 A

Je commence à m’embrouiller dans les dates, mais j’ai fait des incursions sur d’autres plateformes, pour des blogs plus orientés sur mes loisirs, en particuliers créatifs. Allez, c’est cadeau : les petites bricoles d’Aurélie. Je n’y avais pas mis les pieds depuis longtemps, c’est tout changé dis donc ! C’était l’époque où je n’assumais pas trop que se rencontrent les différents aspects de ma vie (pro et privé, pour faire vite), mais comme je suis une incorrigible pipelette, je ne pouvais déjà pas m’empêcher de raconter ma life. Il y a également eu un blog à quatre mains avec le papa du Minus, un croco dans les cartons, baniere crocoqui raconte notre migration dans le Sud. Puis la naissance de mon blog modestement appelé de mon nom, en 2011, qui a été renommé « les carottes ça rend aimable » du temps du développement de ma boutique en ligne (très éphémère) (et qui a changé 3 fois d’enseigne) sur A little market, banniere les carottes bis (light)puis, quand le nom de domaine a expiré, s’est transformé en No Sex Inside version 1.

bannière NSI (light)

Ayant fermé la porte de Saison 3 sur mes espoirs de vivre du métier de scénariste, changeant de voie professionnelle (avec un blog en attendant le site officiel), et après avoir cherché mon ton, et ce que j’avais envie de raconter en ligne, je suis repartie de zéro avec le No Sex Inside que vous connaissez (et que vous adorez, bien entendu). On peut dire que c’est le blog de la maturité (j’ai l’impression de faire ma propre nécro), celui où j’assume tout (ou presque). J’écris aussi dans le blog de mon agence de com, pas du tout aussi souvent qu’il le faudrait (les cordonniers…).

bannieresaison3Je crois que vous savez tout, je n’en ai oublié aucun (sauf les collaborations sur des blogs qui ne sont pas à moi, et les blogs secrets d’état anonymes que tu te fais envoyer au goulag si tu les connais, et aussi ceux que j’aurais pu quand même oublier mais mon compte tomberait moins rond alors je m’arrête là). 10 ans, 10 blogs (en gros). J’aimerais en rester à ce chiffre un moment, parce que je me sens bien ici avec vous. Le truc qui me démange, c’est que j’ai déjà un super nom pour le prochain. Mais je crois que ça restera en sommeil un moment (ou alors je donnerai le nom à l’un de mes romans, qui sait).

Quel chemin, quand même !

Commentaires (4)

  1. Agathe

    Ben nous aussi on se sent bien ici !!!! Mais bon, si y’en a un tout neuf un de ces jours, on déménagera avec toi !!!!!!!

    Répondre
    1. M-Aurele (Auteur de l'article)

      Tu m’aideras à porter les cartons ? 😉

      Répondre
  2. Cathel

    Nous ne connaissons toujours pas l’adresse des « blogs secrets d’état anonymes que tu te fais envoyer au goulag si tu les connais » !!! Nous pensions qu’il n’y en avait eu qu’un en plus !!! C’est donc encore pire en fait !!!

    Répondre
    1. M-Aurele (Auteur de l'article)

      Toi Madame, tu vas avoir de grooooooooos problèmes ! ^^

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *