Nationale 7

colliersQuelle étrange sensation que de devoir quitter un endroit sans savoir où l’on va. Partir avec son baluchon, ou le voir partir avec son baluchon plutôt, sans se retourner, suivre sa propre voie. Se retrouver seule sur un chemin nouveau, inconnu, effrayant. Et excitant aussi, parce que j’aime les chemins, les nouveautés, les inconnus.

Je culpabilise d’être excitée par cette aventure, rapport au petit bout de Minus qui me tient fort la main, attend des réponses à ses questions de partage, de maisons, d’école, d’affaires, de jouets, de chat et de toutes ces petites choses qui composent son petit monde. Ce petit bout de Minus qui a placé une confiance aveugle dans des repères qu’il voit craquer, douter, souffrir. Je travaille là-dessus.

Je prends une leçon accélérée de détachement des choses matérielles, et de compréhension de l’impermanence. Si j’avais un maître sur la voie du Bouddha il serait super fier de moi.

J’ai une opportunité immense de donner un sens différent à ma vie, de manger plus de légumes, de regarder moins la télé et de prendre tout un tas de bonnes résolutions. On m’offre une deuxième nouvelle année 2014. Célébrons !

J’ai décidé de ressentir à fond les émotions intenses et contradictoires qui m’habitent. Je suis une vacancière dans ma deux-chevaux sur la nationale 7 (retro is the new black), je suis en nage, ça bouchonne, je me demande si je vais me sortir de ce trafic, et pourtant je me réjouis de l’air de la mer que j’imagine sentir déjà. Je sais que je vais avoir les cheveux crades et du sable dans ma pocket de dim mon string en dentelles, mais aussi qu’il y aura du soleil, de la bière et des potes (oui oui, dans cet ordre là). Et Minus qui fera des pâtés, et passera des heures avec sa meuf de vacances, sans pensée pour le trajet sans fin, la chaleur insoutenable et les douze millions trois cent cinquante quatre « c’est quand qu’on arrive ? » proférés depuis son siège auto.

C’est la vie.

La vie est vache.

La vie est chouette.

Ca tombe bien j’adore les animaux.

 

Commentaire (1)

  1. Pingback: Comment se séparer en 10 leçons (et avec bienveillance) | No Sex Inside

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *